forum Metal Blast


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LIVE REPORT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NOD
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1112
Age : 25
Localisation : Strasbourg
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: LIVE REPORT   Sam 6 Mai - 15:30

Postez ici vos Live-Report.

_________________
htpp://www.myspace.com/waveschatiment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metal--blast.tk/
NOD
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1112
Age : 25
Localisation : Strasbourg
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: LIVE REPORT   Mer 28 Juin - 0:11

Quelqu'un a des concerts en vu ?? Si oui, un petit live report serait cool !!

_________________
htpp://www.myspace.com/waveschatiment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metal--blast.tk/
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: LIVE REPORT   Mer 28 Juin - 0:46

Affiche : Anorexia Nervosa + L'esprit du clan + Headcharger
Date: 10/11/2005
Lieu : L'antipode, Rennes



Quand j'arrive il ne reste que deux chansons à jouer au 1er groupe qui répond au nom de Headcharger. Comme moi, le public n'accroche pas trop car le groupe évolue dans un genre de Hardcore'n'roll qui ne colle pas trop avec la tête d'affiche. Cela ne m'empêche pas de sourire quand je vois le chanteur qui est une véritable boule de nerfs.


C'est ensuite L'esprit du Clan qui entre en scène. Là encore le style du groupe ne colle pas vraiment au public. Les musiciens jouent un Hardcore à deux voix un peu comme Black Bomb A. Le public est loin d'être acquis mais un des deux chanteurs a vraiment une voix hors du commun et vomit littéralement ses tripes dans le micro. Quant au bassiste, il a une présence énorme. C'est donc sous les applaudissements que le groupe quitte la scène. A noter que l'un des chanteurs du groupe n'a pas réussit a prononcer Anorexia Nervosa... On a eu le droit à : "Et maintenant on vous laisse avec Aronexia Nerzova... Hum... Il chante bien mais un petit passage chez l'orthophoniste est de rigueur...

Nous voila au moment tant attendu !! Le matériel est bien installé et le checksound a soigneusement été réalisé. Tout à coup une musique symphonique retentit et les 5 membres d'Anorexia entrent sur scène d'un pas rapide et déterminé... Je suis placé devant à environ 2 mètre d'un Hreidmarr vêtu d'une sorte de robe noire et rouge en cuire ou en vinyle (qu'il enlèvera dès le troisième morceau). Le concert démarre tellement sur les chapeaux de roues que je mets quelques secondes avant de réaliser que le morceau joué est "Le Châtiment de la Rose". Hreidmarr se donne à fond. Au bout de trois morceaux la transpiration a déjà fait coulé la quasi totalité de son maquillage. Maître Stefan Bayle headbangue comme un damné et Xort semble comme possédé derrière son clavier. L'ensemble du concert se passe donc très bien avec un son plus que correct. Les musiciens communiquent bien avec le public sans trop en faire. Le seul bémol que je puisse trouver c'est le public... Il était peu nombreux et vraiment endormi !! Ça ne devait pas être trop stimulant pour Anorexia de jouer devant un public comme ça.

Voici la tracklist du concert :
Le Châtiment de la rose
The Shining
Worship Manifesto
Enter the church of fornication
The drudenhaus Anthem
Le portail de la vierge
An Amen
Sister September

Rappel :
Divine White Liqht Of A Cumming Decadence
Stabat Mater Dolorosa


Après le concert je vais faire mes courses... Et la fille chargée de vendre des divers articles d'Anorexia est une vraie commerciale !!! Je repars donc avec un T-shirt, un poster et Drudenhaus (qui manquait à ma collection).
Quelques instants plus tard je retourne dans le hall où Vant, Xort et Bayle sont présents... Je vais voir Vant qui me dédicace mon Drudenhaus. Puis on discute pendant quelques minutes. Ce qui m'a frappé c'est sa gentillesse et sa simplicité... On a parlé de la tournée avec Vader. Et (ça peut en intéresser certains) de la sortie d'un DVD. Vant m'a dit que c'est dans leurs projets mais qu'ils veulent faire quelque chose de vraiment bien et que ça n'est pas donné... L'autre thème abordé à été The September EP. Le batteur ma raconté qu'ils avaient été prévenu un peu à la dernière minute qu'ils devaient sortir un EP à l'occasion de leur tournée européenne. Bayle m'a également signé mon Drudenhaus mais était trop sollicité pour pouvoir engager la conversation.

Dire que cette soirée fut excellente est un doux euphémisme. Maintenant je n'ai qu'une seule hâte, les voir à nouveau sur scène !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: LIVE REPORT   Mer 28 Juin - 0:47

Affiche: Nile+YYRKOON+Detonation
Date: 14/05/2006
Lieu: L'Atinpode, Rennes

Le concert s'est déroulé à l'Antipode. J'étais déjà venu dans cette salle pour voir Anorexia Nervosa, et je peux vous dire qu'hier soir, il y avait facilement quatre fois plus de monde !!


DETONATION est un groupe de death metal hollandais. Je ne connaissais pas avant de venir, mais j'ai été conquis !! Ils jouent une musique assez proche de celle d'In Flames mais plus acrocheuse. Le guitariste et le chanteur-guitariste assurent carément !! On ne peut qu'être admiratif quand on voit les solos qu'ils lachent sur scène. Impressionant !! En plus les mecs sont vraiment sympas, on voit qu'ils ont vraiment envie de jouer et qu'ils n'ont pas la grosse tête. Excellent !!!

C'est ensuite à YYRKOON d'investir les lieux. Rien qu'aux balances, on comprend qu'on va en prendre plein la gueule (ce fameux test de la double pédale...) et j'ai donc mis mes boules quiès histoire de ne pas finir sourd. Le show commence, et en effet, le son est super fort. La batterie omni-présente (normal pour un groupe de brutal-death), le chanteur a une voix guturale très grave. Ce qu'il y a de surprenant dans leur show, ce sont les intros qui font penser à des sons venant des fonds marins (normal, leur dernier album est basé sur ce concept). Là aussi ont a eu le droit à un cours de guitare de la part du guitariste et du chanteur-guitariste qui nous ont balancé des solos rappelants vaguement ceux de Morbid Angel. Le bassiste a une présence énorme et headbangue pendant tout le show. Bref, une bonne baffe, qui nécessite de boire une petite bière pour s'en remettre.

NILE est un groupe de vieux de la vieille, la plupart des membres ont surement deux fois moi age. Mais ce n'est pas ça qui les a empeché de nous délivrer une bonne performance. Eux aussi ont recours à des intros plus ou moins longues rappelants l'Egypte antique (Nile s'appuie sur ce concept pour toutes ses chansons). Au début, le son est moyen, mais cela s'arrangera au bout de deux chansons. Ce qui m'a surpris c'est qu'à part le chanteur-guitariste principal, le second guitariste et le bassiste poussent eux aussi la gueulante de temps à autres. Vers le milieu du show, Nile nous en fout vraiment plein la figure, et les pogos se transforment en boucherie (deux types s'en feront évacuer), le bassiste est complètement déchainé et communique sa forme au public. Mais ce qui m'a vraiment frappé, c'est le batteur !! Vraiment énorme. Ultra rapide, et spectaculaire. Il joue sur les cymbales avec les bras croisés, maitrise la double pédale à la perfection... on aurait pu croire à du Hellhammer (de Mayhem). Les gratteux ne sont pas en reste et nous montrent eux aussi l'étendue de leur talent en jouant des solos très rapides.
Bref, ils auraient pu livrer le concert parfait... Mais le show a été de bien trop courte durée pour satisfaire le public (qui a acheté son billet 20€). En partant, l'un des guitaristes semble avoir appécié le public (qui était vraiment chaud pendant tout le set) et prend toute l'assistance en photo. Mais, après quelques minutes d'attentes, les musiciens ne reviennent pas : pas de rappel... Là ça dérappe un peu, les applaudissements laissent (à juste titre ?) place au sifflets... Très décevant.


Bref, bonne soirée avec une belle affiche. Je ne suis pas un grand fan de death, mais quand on voit la qualité technique des musiciens en live, on ne peut qu'aimer !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NOD
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1112
Age : 25
Localisation : Strasbourg
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: LIVE REPORT   Mer 28 Juin - 13:02

Merci Reverend, je vais le mettre sur le site !!! ;) bmbiere

_________________
htpp://www.myspace.com/waveschatiment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metal--blast.tk/
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: LIVE REPORT   Mer 28 Juin - 16:49

Si tu veux des photos, il faut que tu demandes à un mec de heavy west.
Il a fait un post sur le forum de nervosis dans le topic "concert de rennes".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: LIVE REPORT   Lun 30 Oct - 15:22

Samedi 28/10/06, Dutch Doom Day V, Rottedram


Quel autre pays que la Hollande aurait pu accueillir l'évènement doom de l'année ? A Rotterdam, toutes les conditions sont réunies pour faire de la cinquième édition du Dutch Doom Day un succès : une belle salle dédiée (presque uniquement) au metal sous toutes ses formes, de la bière pas chère et un temps gris !!
Le festival se déroule dans une salle (munie de son propre bar) un peu en retrait de la ville, d'une capacité plus que correcte . On comprend vite que le Baroeg (la salle du fest) est le lieu de culte de tous les metalleux de Rotterdam et des environs en jetant un coup d'oeil aux peintures qui ornent les murs représentants les héros du metal.

A 17h00 le coup d'envoi est lancé par les battaves d'Abysmal Darkening. Plusieurs choses sont surprenantes dans ce groupe, la première étant qu'il est composé de trois filles et de deux hommes, la seconde est que le chanteur est manchot et la troisième que la bassiste des tarés de Bunkur joue dans ce groupe. Abysmal Darkening joue un set propre et puissant, avec une bonne interprétation, mais leur position "d'ouvreurs" du festival n'a pas attiré grand monde et c'est bien dommage.

Nymphea Aurora fesait partie des groupes que je ne connaissais pas avant de venir, et je dois dire que j'ai été convaincu par leur prestation. Bien en place du début à la fin, le combo nous joue sont doom-death avec conviction.

Au tour de nos frenchies de Funeralium de monter sur scène. Peu de monde semble connaître ce groupe qui joue de "l'ultra sick doom" (comprendre doom à tendance funeraire et complètement toturé), mais beaucoup semblent en avoir entendu parler à en juger par la foule qui s'amasse devant la scène.
Le groupe attaque avec le titre "Funeralium", présent sur leur démo "Ultra Sick Doom". Dès les premiers arpèges du morceaux l'ambiance malsaine de Funeralium se répend dans la salle, cela ne fera qu'empirer avec l'apparition des cris désespérés et torturés ainsi que des grunts très profonds et malsains de Marquis (chanteur-guitariste) qui semble particulièrement en jambe ce soir. La salle semble apprécier le spectacle et beaucoup de spectateurs essayent de handbanger en rythme, ce qui n'est pas si facile (et oui, donner un coup de tête en avant toutes les dix secondes demande beaucoup de concentration).
Alors que "Funeralium" reçoit les applaudissements généreux du Baroeg, Marquis annonce que le prochain morceau figurera sur le début album : "Light Crisis". Cette composition ne cessera de me surprendre pendant toute sa durée (qui doit facilement tourner autour des quinze minutes). Complètement maladive, elle met encore plus en valeur la voix de fou de Marquis, qui lorsqu'il pousse ses cris prend des mimiques agonisantes ou complètement folles. J'avoue en avoir eut la chaire de poule à plusieurs reprises. Malheureusement Funeralium ne jouera que deux morceaux ce soir. Ce fut bref, mais d'une rare intensité. Comme beaucoup d'autres, je vais me chercher une bière encore sous le choque.

J'ai malheureusement raté les Italiens de Doomraiser car je devais me chercher un truc à manger. C'est dommage car il parait que c'est pas mal.

Le groupe qui suit est un peu unique ce soir. Il ne s'agit pas de doom pure et dur, mais d'un dark-doom très mélodique ayant recours au clavier pour poser des ambiances. Les Francçais d'Inborn Suffering démarrent leur set avec un son moyen qui s'améliorera au fur et à mesure. On sent que les compos sont travaillées, surtout celles de leur début album qui est sorti peu de temps avant le fest (que je vais acheter d'ici peu). Laurent, le chanteur a une voix vraiment énorme, entre le chant black et guttural. Sur scène il dégage une grande puissance malgré une apparance très non-chalante (et vas-y que je m'allume une clope ah ah). On sent qu'il vit les morceaux sur lesquels il chante. Cela accentue l'aspect mélancolique de la musique du groupe. Le groupe finit avec une compo qui figurera sur son second album qui m'a fait forte impression. Inborn s'en sort très bien et reçoit de chaleureux applaudissements bien mérités.

Quoi de mieux que des français pour remplacer d'autres français, Ataraxie s'installe, fait soigneusement ses balances. Puis commence par jouer "Step into the Gloom" qui n'a jamais aussi bien porté son nom. En effet l'intro du dernier album est encore plus lourde en live qu'en studio et plante un décor de désolation. Le show est bel est bien parti, la grande majorité du public devient autiste de fascination et headbangue en rythme.
Puis le quartet enchaine avec "L'Ataraxie", et s'il on pouvait craindre que Marquis perde sa voix à cause de son set avec Funeralium peu de temps avant, il n'en n'est rien. Il pousse des grunts rageurs et profonds qui s'allient parfaitement avec la lourdeur et la lenteur des riffs. Puis vient le moment des cris de désespoir de Marquis au milieu du morceau. Même en live il arrive à faire passer énormément d'émotions. A l'entendre on pourrait penser qu'il agonise vraiment, j'en ai eu des frissons. Le morceau suivant est une composition qui devrait apparaitre sur le second album des français, "Silence of death". Comme les autres morceaux d'Ataraxie, "Silence of Death" ne déroge pas à la règle: elle est lente et extrêmement lourde. Ce qui diffère avec le morceaux déjà connus, ce sont les blasts ultra-violents qui ont complètement carbonisé l'asistance !! Par moment on se serait cru à un concert de death-metal. Durant tout le concert , les musiciens sont à fond dedans, ils interprêtent chacun à leur manière la musique, ils sont comme le public ; complètement absorbés. La chanson suivante est "Slow Transcending Agony" et j'avoue que ce fut une bonne chose de mettre ce morceau "relativement" calme après un tel déluge de lourdeur. Cette chanson très mélodique et mélancolique passe comme une lettre à la poste. Le public hollandais a semblé apprécier.
La dernière chanson jouée fut "An Other Day of Despondency". et ses blasts death du début. La salle est en ébullition, mais tout cela retombe vite avec l'apparition de la mélodie très triste. La fin de la chanson est complètement dingue, Marquis hurle à la mort et le public est encore plus possédé qu'avant. Le concert ce termine et le Baroeg offre une ovation aux français. Il m'a fallu quelques minutes pour redescendre sur terre tellement j'ai pris une énorme claque. Je n'avais jamais vu un truc pareil, et en discutant avec des allemands et des hollandais, je me rend compte que tout le monde a autant apprécier. La phrase récurrante "It must be the best show I've ever seen" résume bien la prestation de français.

Au tour des Danois de Saturnus de jouer. Personnellement, après la baffe que j'ai prise juste avant, il aurait fallut beaucoup mieux pour capter mon attention. Je trouve leur set mou du genou et leur musique mièvre à souhait. On aurait dit une parodie des derniers My Dying Bride. Je ne resterai que deux morceaux. Je préfère aller dehors pour échanger mes impressions sur le show précédent et pour discuter avec les mecs d'Ataraxie, Funeralium et Inborn Suffering.

Ce fut donc une belle journée. Excellente ambiance, pas de prise de tête. Le public hollandais est bien plus chaleureux que le public français. Et les gens ne se la racontent pas comme certains metalleux français...
Une expérience a renouveler pour le DDD VI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seth rotten
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 459
Age : 28
Localisation : in your ass, third door on the left.
Emploi : clodo
Date d'inscription : 04/07/2006

MessageSujet: Re: LIVE REPORT   Lun 30 Oct - 20:58

Nile ça devait tuer putain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/putrefiedmyokastor
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: LIVE REPORT   Lun 30 Oct - 21:46

Ouai musicalement ça envoyait du très gros. Techniquement c'est tous des monstres.
Mais perso j'ai pas trop apprécier le fait qu'il ne fasse pas de rappel alors que le public était bouillant...

Sinon Yyrkoon était assez impressionnant aussi. Il m'ont carrément broyé. Merci les boules quies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mourning Dawn
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: LIVE REPORT   Dim 5 Nov - 0:58

merci pour le report du DDD reverend ! Je te suggère d'ailleurs de le copier/coller sur doom metal, ça sera ptet plus lu !

Merci également pour les compliments concernant Inborn Suffering, et ma prestation... Effectivement, une fois sur scène, les gens changent, cela est valable pour moi, et je suis un peu "transporté".... On bosse là sur le 2nd album (et oui, vu que le 1er a été enregistré y a plus d'un an !), le premier avec ma humble personne, et crois moi, on va revenir vers quelque chose d'encore plus pesant et DOOM, avec son lot de breaks mélancoliques etd e hurlements de damnés (avec esperons le, un ptit duel entre marquis et moi héhéhé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NOD
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1112
Age : 25
Localisation : Strasbourg
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: LIVE REPORT   Lun 6 Nov - 11:20

Simple question, le premier est déjà sortit ou non ?? Embarassed

_________________
htpp://www.myspace.com/waveschatiment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metal--blast.tk/
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: LIVE REPORT   Lun 6 Nov - 17:45

Cest ecrit dans le live report wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIVE REPORT   

Revenir en haut Aller en bas
 
LIVE REPORT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LIVE REPORT] Human Flesh + Impureza - 08/03/2008
» 8 janvier 2012 - Live Report PMFF IV
» Live-report : Motorhead + Anthrax @ Zénith de Paris
» Live-Report: Katatonia + Alcest + Junius, 23-11-2012 @ Villeurbanne
» [Live-Report] The CNK + Diapsiquir + Varsovie @ Divan du Monde, Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum Metal Blast :: Metal Blast :: Chroniques / Live Report / Interviews / Bios-
Sauter vers: