forum Metal Blast


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Jeu 19 Oct - 13:00

NOD a écrit:
Reverend a écrit:
ma petites NOD !!!

merci je suis aps une fille mdr fuck

enfait t'as Within Dark Deep Chambers de Shining (le premier) ??? Il est énorme !! corne

C'est vrai qu'il est bon, mais je préfère de loin The Eerie Cold et Angst qui est vraiment pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NOD
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1112
Age : 26
Localisation : Strasbourg
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Mer 25 Oct - 19:58

Satyricon : Ten Horns - Ten Diadems

C’est un peu avant la sortie de Volcano que Satyricon sort ce « Ten Horns – Ten Diadems », compile d’anciens morceaux laissés tel quel, des remixs de « Dominions to Satyricon » (tiré de The Shadowthrone ) et de « Night of Divine Power< (tiré de l’EP Megiddo), d’un inédit (Serpent’s Rise), et d’un morceau de Volcano, deuxième inédit à l’époque de parution de la compile.

Ten Horns – Ten Diadems débute avec « Filthgrinder », tirée du dernier album en date à l’époque, Rebel Extravaganza, c’est un bon titre, aux riffs accrocheurs et surement l’un des moins difficiles d’accès de RE.
S’en suit une flopée de titres médiévaux (les deux titres de The Shadowthrone et de Nemesis Divina et un titre de Dark Medieval Times) dont les deux titres remixés. Du magnifique « Dominions of Satyricon » au « tube » « Mother North » et passant par le génial « Hvite Krists Dod », Satyricon nous propose de redécouvrir les anciens titres après un Rebel Extravaganza vraiment surprenant aux oreilles des fans des ambiances épiques et guerrieres que savait si bien retranscrire les deux compères.
En regardant le tracklisting, je me suis dit « Putain c’est quoi cette chanson « Night of Divine Power », je l’ai pas sur mon Dark Medieval Times ! ».Ce n’est en fait qu’un changement de nom de la chanson « The Dark Castle In The Deep Forest », sixième chanson de DMT. Ces morceaux nous montrent que Satyricon reste, et restera, le maître de ce style musical qu’est le Black Metal Medieval. Avec des passages de guitare classique (Dominion to Satyricon, Forhekset, Night of Divine Power), un hymne tel que « Mother North » avec ses riffs, sa voix… Ce morceau est tellement beau et sincère, je pourrais passer des heures à l’idolâtrer…
« Supersonic Journey » nous fait quitter les paysages de guerres et les ambiances medieval, pour nous ramener dans le présent. Là aussi c’est très bon au niveau des riffs mais je préfère tout de même « Filthgrinder », plus original –même si par rapport à ce qui se fait en BM c’est TRES original, avec un court passage au clavier qui lève un gros doigt du milieu à la scène black actuelle).
Un ptit remix de « Taakeslottet », avec lui aussi un court passage à la guitare classique, et c’est partit pour « Serpent’s Rise », seul inédit de la compile à l’heure où je rédige cette chronique. Et il est vraiment bon !!! Mélangeant l’univers samplé de Volcano et les gros riffs de Rebel Extravaganza ce morceau est une grosse claque ! Des voix sont samplées, mais sinon il est uniquement instrumental, à deux guitares et la batterie en fond, qui apparaît parfois au premier plan.
Ten Horns – Ten Diadems se termine par le meilleur morceau de Volcano (selon moi) : « Repined Bastard Nation ». Batterie en fond, grosse guitare plus guitare solo, et puis cette voix ! Bref ça se termine en beauté.

Un petit mot sur l’artwork maintenant : il est superbe !! Un flyer promo pour Volcano et un digipack rangé dans une boîte en carton très jolie et originale. Le digi est noir avec un sigle de Satyricon, le logo et « Ten Horns – Ten Diadems » écrit en argenté à l’avant. Le livret propose de nombreuses photos inédites ainsi que toutes les lyrics. Au dos du livret, se trouve un petit mot de Satyr adressé aux « true fan » de Satyricon comme il les désigne.

Un très bon item que je conseille autant aux fans qu’à ceux qui veulent découvrir Satyricon !

NOD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metal--blast.tk/
seth rotten
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 459
Age : 28
Localisation : in your ass, third door on the left.
Emploi : clodo
Date d'inscription : 04/07/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Mer 25 Oct - 20:53

je compte sur vous pour chroniquer la tape de PM quand vous l'aurez recu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/putrefiedmyokastor
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Jeu 26 Oct - 18:46

Dès que je suis chez moi (oui parce que depuis 1 mois et demi je squatte le net à mon école), je jette une oreille à ton myspace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Lun 6 Nov - 17:50

J ai une chro de SUIZID de Bethlehe; toute prete sur ;on PC wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NOD
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1112
Age : 26
Localisation : Strasbourg
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Mar 7 Nov - 18:03

Reverend a écrit:
J ai une chro de SUIZID de Bethlehe; toute prete sur ;on PC wink

koule

et ton clavier bug aparament démon mdr ; au lieu de m
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metal--blast.tk/
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Mar 7 Nov - 19:50

Hey, y'avait un gros bug sur le terminal de mon école.
Je poste la Kro dès que j'ai le net chez moi !!
D'ici là je t'en ferait peut être une ou deux autres... Mais là j'ai pas mal de taff en vue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Jeu 16 Nov - 19:46

"Sardonischer Untergang Im Zeichen Irreligiöser Darbietung" de Bethlehem. Suicidal Dark metal.

Track list:

1- Durch befleckte berührung meiner nemesis
2- Du sollst dich töten
3- Gestern starb ich schon heute
4- Teufelverrückt gottdreizehn
5- Tote weisse marder
6- Nexus
7- Luftstch's Ibläh
8- Als ich noch caulerpa taxifolia erbrach
9- Tod ist weicher stuhl in gar fleischlos' gift


Après un "Dictus Te Necare" devenu culte tellement il était maladif et torturé, Bethlehem se devait de sortir un opus des plus noirs. Pourtant ce n'était pas gagné étant donné le changement du chanteur Landfermann -à la voix d'alliéné- ayant quitté le groupe. Mais le titre de cet opus "Sardonischer Untergang Im Zeichen Irreligiöser Darbietung" en dit bien long sur les intensions du groupe. Prenez la première lettre de chaque mot du du titre de l'album et vous obtiendrez "SUIZID". C'est d'ailleur comme cela que cette perle de noirceur est couramment appelée.

Comme lors de ses réalisations précédentes, le combo teuton évolue dans un registre dit "dark metal", où les cris de malade sont de mise. En effet, le nouveau chanteur de l'époque, Marco Kehren (Deynonicus) a bien assuré le remplacement. Certes, les cris sont moins poussés dans les aigüs et mutilent certainement moins les oreilles de l'auditeur, mais le désespoir qui émane l'organe du vocaliste est stupéfiant. Parfois rageurs, parfois à la limite des pleurs et de l'agonie, ce chanteur très talentueux figure parmis les plus doués s'étant risqués au difficile exercice du chant dans un groupe de la veine de Behtlehem. Quand on entend le chanteur dans les passages les plus sombres, on pense forcément au titre de l'album... Une voix féminine soutient parfois son effort. Mais attention, rien à voir avec les groupes "gothisants". Quand Cathrin Campen intervient c'est pour donner une atmosphère encore plus glauque et inquiètante à la musique. Elle n'hésite d'ailleurs pas à pousser des cris déchirants de désespoir, ce qui est assez unique dans le metal.
Les guitares assument elles aussi pleinement leur rôle dans le style propre au groupe. Comme sur "Dictus Te Necare", on retrouve dans "SUIZID" des riffs des plus glauques. Effectivement, l'auditeur sombrera rapidement dans le chaos à l'écoute de cet opus. Il porte décidément très bien son nom. Le rythme est oscille entre très rapide et mid-tempo. On observe parfois des breaks imprévisibles où des arpèges très mélancoliques allègent le tout, mais enterrent définitivement l'auditeur.
Cet album voué comme son prédécésseur à devenir culte ne laissera personne insensible. De plus il est très homogène. Tous les titres apportent leur pierre à ce sombre édifice. Avec "Dictus Te Necare" Bethlehem vidait l'auditeur de son sang, avec "SUIZID" il finit le travail en l'asphixiant très progressivement. Tout amateur de musique dite "sick" ne se remettra pas d'une écoute de "SUIZID".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NOD
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1112
Age : 26
Localisation : Strasbourg
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Dim 19 Nov - 0:02

vraiment sympa ta chro corne c'est clair que comme cd ça doit pas etre super simple à chroniquer Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metal--blast.tk/
NOD
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1112
Age : 26
Localisation : Strasbourg
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Dim 26 Nov - 20:00

Lunarkult / Ombre Noire : Ruines

Ruines, split-tape regroupant les deux jeunes one man band Lunarkult et Ombre Noire, est sorti chez Ars Funebris Records, jeune label français spécialisé dans différents styles (du black au Drone, en passant par l’ambient ou le noise).
Les deux parties de ce split sont assez distinctes l’une de l’autre, mais vraiment très réussie toutes les deux.

Lunarkult est un one man band d’ambient qui incorpore des petites touches épiques dans sa musique. L’influence de ces ambiances ce ressent surtout lors du deuxième morceau, « Volkhi » par ses samples de cris de loups. Il est aussi fortement influencé par la musique classique comme l’en témoigne la reprise du thème de Waltz de la « 5° Danse Hongroise » de Brahms, très réussie.
Très bonne partie, malgré qu’elle soit bien trop courte («Fullmoon Sorcery» et «Volkhi » peuvent être considérée comme deux intros).
Passons maintenant à l’autre partie du split, Ombre Noire. Ombre Noire nous propose un ambient plus « classique » que Lunarkult mais néanmoins très bien joué. Sa musique nous plonge dans un univers calme, mais froid et pesant. Lors de la dernière chanson, « Die Sonne ist weg », la boîte à rythme est un peu trop en avant à mon goût mais sinon, les cinq chansons passent les unes après les autres, très naturellement, sans aucune faute.

Lunarkult et Ombre Noire sont tous deux très prometteurs et nous présentent une très bonne musique, variée et assez originale.
Bien dommage que ça soit si cours…

NOD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metal--blast.tk/
NOD
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1112
Age : 26
Localisation : Strasbourg
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Sam 16 Déc - 20:14

ANOREXIA NERVOSA - The September EP

Je vais commencer par là : le manque de travail de cet EP est dû au manque de temps d'Ano pour l'enregistrer : ils ont été prévénu au dernier moment par Listenable Records qu'ils devait sortir un EP pour leur participation au Blitzkrieg 3 !!

Bref, parlons musique...

L'EP commence par un "remix" de "Sister Semptember", "tube" de Redemption Process. Personellement je ne vois pas de différence avec l'original (manque de temps ?...) mais je vais pas m'en plaindre, elle est magnifique cette chanson -quoique pas ma préférée de RP-.
La "partie" reprises est très bien foutue. "La Chouanne" de Forbidden Site reste tout aussi impériale, "Quintessence" de Darkthrone tout aussi sombre et froide et "I'll Kill You" de X-Japan je ne peux pas dire, car je n'ai jamais écouté l'original. Enfin je la trouve pas géniale cette chanson...
Ma préférée et la plus réussie est "La Chouanne", peut être grâce à une forte amitiée qui lie Ano à FS...

Les quatre lives suivants disposent d'un très bon son, ce qui est déjà en soit un bon point. Je n'ai pas assisté à se concert, mais Ano à assuré, bien qu'ils n'aient ce soir là joués casiment devant que des amis et de la famille (Hreidmarr est de Clermont Ferrand et Stefan aussi me semble-t-il). Seuls des titres de leurs deux dernières sorties sont présents ("The Shining" et "Worship Manifesto" de Redemption Process et "Stabat Mater Dolorosa" et "Le Portail de la Vierge" de New Obscurantis Order) ce qui est dommage, bien que des titres de DrudenhauS et Sodomizing the Archedengel n'aient rarement été joués depuis la tournée pour Redemption Process...).

Bref un objet sympathique (on notera un artwork aussi beau et dans le même style que celui de Redemption Process, en blanc...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metal--blast.tk/
Reverend
Super-habitué
Super-habitué
avatar

Masculin Nombre de messages : 336
Age : 32
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Dim 17 Déc - 4:17

C'est exactement ce que je pense de cet EP.
Bon CD, mais incomparable avec leurs autres réalisations (à cause du manque de temps comme Vant me l'a dit au concert auquel j'ai assisté).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NOD
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1112
Age : 26
Localisation : Strasbourg
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/05/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Ven 19 Jan - 0:13

SPEKTR-NEAR DEATH EXPERIENCE

Citation :
Deuxième sortie, du duo français, « Near Death Experience » est un album beaucoup, beaucoup plus extrême que de nombreux groupes de Metal Extrême. La musique de Spektr peut paraître très repoussante au début, car elle ne sonne à la première écoute que comme une superposition des riffs, sons, batterie, samples brouillons…

Par où commencer cette chronique ? C’est tellement varié, original, différent… Je ne saurais même pas avec quoi comparer ce chef d’œuvre de vérité.

Musicalement qu’est-ce que le duo nous propose ? Des riffs de guitares lancinantes, parfois plus rapides, une batterie lourde qui sait se mettre en retrait quand il le faut, une forte dose de samples bruitistes et un chant plutôt rare. Enfin « chant », s’est plus tout des paroles criées, torturées, comme une personne se débattant. Se débattant contre quoi ? Contre la mort ? Ou, au contraire, contre la vie ?
C’est ce que nous montre « Near Death Experience », concept album jusqu’au boutiste, tout au long de ses 47 minutes, une hésitation, un combat, que mènent des personne entre la vie et la mort. Combat que bien souvent la mort gagne…

Alternance entre intro ambient (« The Violent Stink Of Twiching Terror ») et d’autre plus noise/indus (« Astral Descent »), des chansons totalement instrumentales et hypnotiques (le magnifique « Visualization ») d’autres plus poussées « Black Metal » (« The Violent Stink Of Twiching Terror » passé l’intro, « His Mind Ravaged, His Memory Shattered »).
« Near Death Experience » qu’est-ce au juste ? Lorsque une personne se retrouve entre la vie et la mort, où son esprit est séparé du corps, le voyage astral (« Astral Descent… ») avant de retourner dans le monde réel (« Phantom Reality »). L’album en entier est cela : de long passages au synthé, samplés et un retour sec, sauvage, plein de détresse.

Comparé à « No Longer Human Sences » (premier album sorti en 2004), « NDA » est beaucoup, beaucoup plus aboutit. Il est aussi plus froid, expérimental, moins Black Metal, mais plus extrême. Il est donc beaucoup plus difficile d’accès aux premières écoutes et même après.

La vidéo qui accompagne le CD, « The Near Death Experiences (The Screen Method)» illustre parfaitement l’album. Tout a un sens dans cette vidéo, tout illustre quelque chose provenant de l’album. L’image très pixélisée représente la saturation de la musique de Spektr, la télé brouillée, les samples bruitistes et surtout la Porte. Cette Porte dans une pièce sombre, mais qui est éclairée par l’extérieur, cette lumière qui nous pousse à vouloir franchir cette porte vers on ne sait où. Vers la vie, ou vers la mort ? Cette porte nous fera telle sortir de cette terrible expérience ou nous plongera telle dans le sommeil définitif qu’est la mort ?

L’artwork est lui aussi en accord avec la musique. Très sombre, il comporte des photos assez lugubres (des crânes sur une étagère), des images qui font penser à des radiographies et dans la double page centrale… la Porte. Elle est cette fois-ci ouverte, mais la lumière est tellement vive que l’on ne voit pas l’extérieur. La moitié du chemin vers un retour à la vie ou une descente aux enfers est accomplie…

Vous ne pouvez pas vous rendre compte de l’expérimentation et de la qu’est cet album. Ces quelques lignes ne peuvent pas le représenter, il faut se l’écouter, plusieurs fois, au calme, seul pour percevoir où ce superbe duo veut aller… Ils ont réussi magistralement à rendre ce deuxième album comme l’un des meilleurs de ma discographie.
Vous l’aurez sans doute remarqué, cette chronique pose beaucoup de questions sur la Vie et la Mort. Questions que Spektr a voulu mettre en musique –sans pour autant vouloir y apporter une réponse- et il l’a totalement et remarquent bien réussi.

« Near Death Experience » vaut largement un 7/6 et une écoute de la part de tous…


NOD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metal--blast.tk/
Dimmu
Super Metal-Blasteur
Super Metal-Blasteur
avatar

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Dim 25 Mar - 16:22

Petite chronique vite fait de Aborted - Slaugther & Apparatus A Methodical Overture (copier/coller de mon blog)

J'ai tellement adorer que voici une courte chronique perso (je m'y connais pas trop en Death donc dsl pour les fanas du genre).
Arès une simple écoute, on remarque déja que le bon vieu Death/Grind qu'ils nous donnaient depuis leur création (surtout avec le sublime Goremageddon) n'est plus ce qu'il était. Ils adoptent un style plus américain et pour cause: leur nouveau label n'est rien d'autre que Century Media. Ils avaient enfin la possibilité de se faire connaitre aux Etats-Unis et ont donc adopter un style peut etre plus commercial de ce coté de l'atlantique.
En ce qui concerne le line-up, il a été quelque peut modifié: Gilles, batteur de Gronibards à laissé place à David Halley, batteur de session de Psycroptic (il aurait par ailleur enregistrer la partrie batterie dans son propre pays). Le bassiste Olivia s'en est aller, laissant place à Peter. Le chanteur de Carcass (Jeff Walker) à égallement fait partie de l'aventure en participant au chant sur Odious Emanation et A Methodical Overture.
D'un point de vue général, l'album est beaucoup plus soigné que dans les débuts (producteur Tue Madsen qui a produit Mnemic, Sic Of It All, etc.). Toujours très Death Brutal, des solo mi-mélodiques et avec une pointe de chant moin brutal que l'on trouve dans les nouveaux groupe de Death américains et suédois. Ce n'est pas un de ces groupe de death/grind dont les chansons se ressemblent plus les unes que les autres (on entendra même une partie au synthé sur And Carnage Basked In Its Ebullience qui donne une impression limite malseine).
En bref, il s'agit d'un album à sonorité plus commercial (sonorité un peu mélodique mais pas autant que Archaic Abattoir) mais ça reste du Aborted et ça rentre bien dans le lard.


Tracklist:
1) The Chondrin Enigma
2) A Methodical Overture
3) Avenious
4) The Spaying Séance
5) And Carnage Basked In Its Ebullience
6) The Foul Nucleus Of Resurrection
7) Archetype
8 ) Ingenuity In Genocide
9) Odious Emanation
10) Prolific Murder Contrivance
11) Underneath Rorulent Soil
12) Surprise! You're Dead (Reprise de Faith No More)

Bonus (Ltd):
- Clip de The Chondrin Enigma
- Making Of du clip de The Chondrin Enigma
- Making Of du cd
- Wallpapers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimmu
Super Metal-Blasteur
Super Metal-Blasteur
avatar

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   Sam 28 Avr - 15:05


Tracklist:
1. The Serpentine Offering
2. The Chosen Legacy
3. The Conspiracy Unfolds
4. The Ancestral Fever (Bonus Ltd)
5. The Sacrilegious Scorn
6. The Fallen Arises
7. The Sinister Awakening
8. The Fundamental Alienation
9. The Invaluable Darkness
10. The Foreshadowing Furnace

Dvd Bonus (Ltd):
- Clip de The Serpentine Offering
- Making Of du clip The Serpentine Offering
- Studio Report
- Gallerie photo

Line-Up (même que pour Stormblast MMV):
- Shagrath (Chant)
- Silenoz (Guitare rythmique)
- Mustis (Clavier)
- Vortex (Bass + Chant épique)
- Hellhammer (Batterie)
- Galder (Lead guitar)

En décembre 2006, après une petit pause suivant la sortie de Stormblast MMV, Dimmu Borgir annoncait la préparation d'un nouvel opus. Il s'ensuivit d'un grand mystère: on savait qu'il s'agirait d'un album concept avec Hellhammer (toujours pas membre officiel du groupe) à la batterie puis silence jusque 2 mois avant la sortie où ils dévoilèrent la tracklist, la pochette et le clip ("The Serpentine Offering"); Un trop bref aperçu que pour savoir répondre à la question que tout le monde se pause: "Retour musical vers Enthrone Darkness Triumphant ou symphonie encore plus soporifique que Death Cult Armageddon?".
Ce n'est que fin Avril (sauf pour les privilégiés qui auront pu se procurer l'album parfois 1 mois et demi avant la sortie officielle) que le suspense pris fin pour laisser place au soulagement. Le groupe à réussi à trouver le juste milieu concernant le coté symphonique, fort présent lors des intros et les parties plus calme et très peu lorsque que le reste de l'instrumentation se déchaine afin de ne pas atténué la puissance/brutalité musicale, le principal défaut de DCA.
Au niveau du reste de l'instrumentation: Premiere fois que Hellhammer pouvait composé au sein de Dimmu Borgir (Etant donné que, lors de sa contribution dans Stormblast MMV, il s'agissait d'adapter d'anciens morceaux donc pas de composition). Ca s'entend, le jeu de batterie de Hellhammer s'adapte parfaitement à la musique de Dimmu Borgir.
Le chant de Shagrath semble moins soigné, sûrement pour donner une sensation de revenir à la bonne vieille époque du black au son bien crade, le chant de Vortex est quand à lui beaucoup plus propre afin de donné une vision encore plus magistralle de son chant épique.
On notera que les cordes semblent aussi avoir gagner un coté plus technique (mais qui savent quand même continuer à envoyer la sauce quand il le faut).

Le dvd (pour le Ltd) en anglais:
- Le clip "The Serpentine Offering" n'offre rien de spécial car il est facilement disponible sur internet. Il n'en reste qu'il s'agit du 1er qui ait un sens, une histoire. Il annonce la couleur d'entrée de jeu et à subit une réalisation impecable.
- Le Making Of du clip est très peu intéressent, ça casserait presque l'image du clip. Ce n'est pas ma tasse de thé mais je comprend que ça puisse intéressé certaines personnes (Interview du réalisateur, de l'acteur principal et report sur la partie du groupe et des figurants).
- Le Making Of de l'album: Interview principalement de Silenoz, de Mustis et du producteur, etc.

En bref, le Ltd a principalement été crée pour les fans. L'album en général quand à lui devrait soit convaincre ceux qui ne voyaient en DB qu'un groupe à fric, soit faire en sorte que les trve tournent définitivement le dos au groupe.


ps: Un petit truc bien sympa (bien que légère prise de tête pour rien): le mirroir pour pouvoir lire les lyrics qui sont inscrites à l'envers et la tête en bas. Ca a le mérite d'etre original sans pour autant etre innovant, ça rajoute un petit je ne sais quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHRONIQUES ALBUMS/DEMOS/EP (CDs/TAPES/VINYLS)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Patrick Bonnifet "The Jojusong Project" 2010 (La Chronique)
» The Yardbirds - Roger The Engineer (1966)
» Chroniques albums Bell Oeil , les oisives et Baragouineurs
» James Blood Ulmer
» Albert Cummings : Working Man (2006)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum Metal Blast :: Metal Blast :: Chroniques / Live Report / Interviews / Bios-
Sauter vers: